Les ventes privées du début jusqu'à nos jours - Agenda Privé

L’héritier du déstockage

Au départ, le concept des ventes privées correspondait plutôt à des opérations de déstockage dans des lieux de vente physique. Ces braderies éphémères fonctionnaient uniquement sur invitations, distribuées en quantité limitée aux salariés de l’enseigne, ainsi qu’à certains clients et/ou abonnés. Bien que le principe se soit développé au fil du temps, ce caractère exclusivement privé a fini par disparaitre. De nos jours, si ces ventes en magasin continuent d’être organisées par des spécialistes en déstockage ou les marques elles-même, elles ont tendance à disparaitre au profit du commerce en ligne.

Les magasins d’usine

En France, le 1er magasin d’usine fut identifié en 1936 à Troyes. Tout comme ceux qui le suivirent, l’accès à la boutique était exclusivement réservé aux employés, ce qui permettait au fabricant de vendre à prix réduit des articles avec de légers défauts cosmétiques. Il s’agissait d’une solution gagnant/gagnant, puisque les ouvriers pouvaient bénéficier de prix réduit sur des produits qu’ils connaissaient bien. De son côté, le fabricant trouvait là un moyen de faire du chiffre d’affaire supplémentaire en vendant des produits impossibles à écouler dans le circuit traditionnel, et de ce fait destinés à être détruits ou jetés.

Les ventes privées en ligne

Par la suite, le concept continuera de se développer en élargissant progressivement le cercle privé des bénéficiaires à l’entourage des ouvriers. C’est finalement à compter des années 1970 que le principe de ces ventes privées s’ouvrira au grand public. Après avoir connu des hauts et des bas, c’est au cours des années 1990 que l’idée fut modernisée avec l’apparition sur Internet des premiers sites de ventes événementielles de grandes marques à prix minoré. Si ce canal de commercialisation ne concernait au départ que les accessoires de mode et le prêt-à-porter, il fini par gagner tout les secteurs de la consommation : articles de sport, voyages, cuisine et gastronomie, vins et spiritueux, jeux et jouets, montres, gadgets et high-tech, équipement de la maison, bricolage et jardinage, produits écolo et bio, automobiles…

Le discount à quel prix ?

Que l’on s’intéresse à ce bref historique ou pas, la vente privée sur Internet se caractérise de nos jours par des ventes événementielles à prix réduits et de durée limitée. Même s’il faut s’inscrire gratuitement pour participer, le caractère 100% privé a fini par disparaitre et tout le monde peut accéder en quelques clics aux services et produits proposés à prix discounté.

Enfin, si ces ces sites de ventes éphémères permettent de profiter de remises jusqu’à -80% dans certains cas, le consommateur lambda devra être vigilant et bien vérifier que les prix barrés n’ont pas fait l’objet d’une surestimation. D’autre part, tout comme sur les sites spécialisés dans le déstockage et l’outlet (fins de série), on devra s’assurer que les marques ne cherchent pas à nous vendre des produits d’apparence identique, mais de qualité inférieure, car destinés à une clientèle ayant un pouvoir acquisitif moindre.

Rechercher